Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #8 : OPTIMISER LA DISTRIBUTION EN MULTI-CANAL DE SON HOTEL

8. OPTIMISER LE MULTI-CANAL

# Miser sur tous les canaux disponibles : web, mobile, réseaux sociaux, guides, labels, OTs, sites d’avis, annuaires, téléphone, fax, base de données des clients existant, associations d’hôteliers…sans négliger le principal : le bouche à oreilles

# Miser sur les effets “billboard” ou « business listing ». Si vous êtes présent sur des annuaires ou dans des listings d’hôtels, un certain nombre de gens peuvent tapper votre nom dans les moteurs de recherche et vous trouver en direct.

# Définir des objectifs clairs puis calculer le retour sur investissement sur chaque canal d’acquisition et tirer le meilleur parti de chaque.

# Prendre connaissance des ratios du marché, des habitudes de consommation des cyber-voyageurs. Des idées préconçues fausses une fois rétablies (l’eldorado des réseaux sociaux, l’explosion du mobile, …) peuvent faire gagner un temps de marketing inutile précieux…tous les canaux n’ont pas le même retour, loin de là!

# Définir des offres synergiques entre le web et le monde physique : distribution de coupons / codes promos, publicité ciblée locale…

# Définir une politique commerciale claire et optimale pour chaque canal, choisir les offres à mettre en avant en fonction des différents publics ciblés.

# Attention à bien définir en amont son identité visuelle (photos / galerie photos, logos, tagline, discours,urls propres…) pour avoir une vraie cohérence sur tous les canaux

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission

Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #9 : GÉRER LA E-REPUTATION DE SON HOTEL

9. GÉRER SON E-REPUTATION

# Un bon service est a priori la clef d’une bonne e-réputation, mais encore faut-il la suivre, la contrôler et la développer

# Veiller à sa note et ses commentaires sur les principales plateformes d’avis en ligne (principalement celles qui vous apportent du volume, cela prend tout de même beaucoup de temps)

# Valoriser les vrais avis de consommateurs, ceux qui ont séjourné

# Ne pas tenter d’étouffer les mauvais commentaires, mais y répondre et s’en inspirer. Lorsqu’il n’est pas possible de répondre pour cause de plateforme fermée à la réponse, militer pour faire respecter ses droits et gérer votre e-réputation

# Veiller au respect de sa marque, mettre en place des Google Alerts sur son hôtel pour suivre ceux qui en parlent

# Contrôler les tentatives de BrandJacking et n’y rechercher que son intérêt dans la résolution d’un éventuel conflit

# Prendre en main sa fiche Google Address et se référencer au mieux sur Google Hotel Finder

# Un bon site web (le vôtre) avec des centaines d’avis a bonne chance de bien se référencer et de passer devant ceux qui vous cannibalisent dans les moteurs de recherche

# S’inscrire aux modules de gestion des avis sur les sites des OTAs et TripAdvisor

# Brancher un dispositif de récolte d’avis sur son site web, à l’accueil, post séjour via e-mail

# Songer à développer des outils de récolte d‘avis in situ : livre d’or numérique, application mobile de collecte d’avis, tablette en libre accès à l’accueil,..

# Refouler les sociétés qui peuvent vous vendre la diffusion de faux avis clients

# Opter pour l’utilisation d’outil internet de suivi de votre e-reputation, si son budget le permet et le retour en vaut la chandelle

# Ne jamais faire de l’usurpation d’identité dans les forums ou sites d’avis, un bad buzz est dévastateur

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission

Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #7 : FAIRE FI DE LA PARITÉ TARIFAIRE?

7. FAIRE FI DE LA PARITÉ TARIFAIRE?

# Ne vous brouillez pas avec les OTAs, ils ont autant besoin de vous que vous d’eux, et sommes toutes, ils sont des vecteurs de trafic presque incontournables.

# Jouer sur les mots indiqués dans les contrats de parité tarifaire…est-ce bien le même lit, la même chambre, la même durée de séjour, les mêmes conditions de réservation, les mêmes conditions d’annulation….? Nombreuses sont les solutions légales de contournement des engagements que vous avez signés. Cf liens ci dessous, pour comprendre comment faire!

# Jouer sur la durée des séjours avec un prix dégressif.

# Packager votre offre avec des compléments de services (spa, restaurant, locations sportives, activités, petit déjeuner, spectacles…)

# Réservation à l’avance en Early bird à tarif discounté pour diminuer vos stocks disponibles de dernière minute en saison

# Développer les offres de fidélisation & surclassement aux frequent customers et les offres de parrainages via des anciens clients ou des locaux.

# Se réserver certaines chambres exclusives et ne pas donner tout son inventaire

# Assouplir les conditions d’annulation en avance. Pourquoi peut on annuler sans aucun soucis ou presque sur les sites des OTAs et pas sur le vôtre

# Optimiser son yield management sur les outils de réservation, en quasi temps réél.

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission

Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #6 : BIEN RÉFÉRENCER SON HÔTEL SUR LE WEB

6.BIEN RÉFÉRENCER SON HÔTEL SUR LE WEB

# Évidemment, soigner son SEO / référencement naturel, primordial et son acquisition de trafic payante (sujets traités dans une autre section). Cf l’autre sujet sur le SEO

# Laisser une trace claire et cohérente sur les gros carrefours d’audience (multi-lingue le cas échéant) : page fan Facebook / Google+ , vidéo sur Youtube et Dailymotion, Fiche sur Tripadvisor / Google Address / Hotel Finder,

# Se référencer sur les portails des offices de tourisme et autres partenaires locaux

# Contacter les guides de voyage papier et web et faire découvrir son offre, avec un axe différenciant

# Se faire référencer auprès des entreprises locales pour l’accueil de leurs visiteurs business

# S’inscrire sur les sites gratuits ou associatifs (Fairbooking, Hôtels-Privés, Offices de Tourisme…)

# Se référencer avec les bonnes coordonnées sur Google Adresse puis vérifier la bonne prise en compte par Google Hôtel Finder.

# Soumettre des contenus textuels et photos différentes tant que faire se peut chez les différents partenaires de distribution sur le web (y compris les traductions de qualité). Le contenu dupliqué est banni par Google!

# Dénicher les sites étranger qui permettent de bien référencer son hôtel et soigner les traductions

# Développer tous ses canaux de communication hors internet peut avoir des retombées indirectes sur sa visibilité sur le web (retombées media, liens entrant vers son site, …) : communiqués de presse, voyage de presse, flyers, communication décalée, ambassadeurs, animation locale, publicité locale,…

# Lutter contre l’utilisation abusive de sa marque (brandjacking) et le détournement d’e-reputation (plateformes fermées aux réponses des hôteliers,…)


S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission

Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #5 : DÉVELOPPER LES RÉSEAUX SOCIAUX DE SON HOTEL

5. DÉVELOPPER SES RÉSEAUX SOCIAUX

# Inutile d’y aller si vous n’avez pas de stratégie, le ROI y est faible, vous risquez de vous y épuiser. Commencer par tester, copier des stratégies réussies d’hôtels.

# Utiliser les réseaux pour ce qu’ils servent et font généralement le mieux : interagir, propager une information (bouton Facebook like ou Google+), informer / rester en contact avec une communauté (Pages Fan), tweeter une information, sonder une communauté, offrir des offres privilégiées à ses membres, propager un concours…La pure vente en direct dans les réseaux est encore marginale, même si certains hôtels sortent leur épingle du jeu

# Définir en amont les lignes directrices et objectifs avec votre community manager ou le chargé d’animation des réseaux : ligne éditoriale, supports de diffusion, fréquence de publication, résultats attendus,…

# Adapter les contenus aux réseaux : photos quali, info intéressante ou décalée, parler vrai et vécu, pas de pub et autopromo en permanence, privilégier l’engagement à la quantité, horaires de publication approprié…. Ne pas penser que les réseaux sont un canal de diffusion de l’information corporate ou d’auto-gargarisation

# Mettre en place des outils de mesure du ROI, différents certes du web, mais qui permettent de savoir ou l’on va, sans investir à fonds perdu

# Se poser clairement la question du faire ou faire-faire en fonction des ressources et enjeux

# Attention, acheter du trafic dans les réseaux sociaux se fait différemment de l’achat de trafic dans les moteurs de recherche, consulter des professionnels au préalable

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission
Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #4 : SE RENDRE MOINS DEPENDANT DES SITES DE RESERVATION D’HOTELS

4. RENVERSER LA VAPEUR AVEC LES OTAS

# Rendons à César ce qui est à César, les OTAs et autres agences de voyage en ligne permettent clairement de toucher des volumes de réservation et des clients que vous auriez un mal fou à atteindre en direct, dans certains cas

# Travailler avec plusieurs OTAs si les conditions commerciales le justifient et développer des canaux de vente autres, même minoritaires : réseaux sociaux, partenariats en direct, adhésion à des labels / franchises, achat de trafic Adwords en direct …

# Conserver le meilleur prix pour son propre site internet, les meilleures offres, les meilleures chambres. C’est loin d’être le cas sur le marché, il n’est pas rare d’avoir des prix chez les OTAs meilleurs que sur les sites des hôtels. Des chiffres circulent disant que c’est le cas de près de 30% des hôtels!

# Jongler avec la parité tarifaire imposée par les OTAs, ainsi que la parité de disponibilité. De nombreuses solutions de contournement existent, tout en préservant votre relation commerciale avec les OTAs (cf liens ci dessous)

# Faire respecter votre marque et lutter contre l’achat de trafic sur votre propre marque. Faire respecter votre e-reputation et militer pour un droit de réponse sur les plateformes d’OTAs anonymisées

# Se réserver le bon niveau de stock pour vendre en direct et diminuer les allotements accordés aux OTAs tant que faire se peut

# Utiliser des outils de Yield Management optimisant vos différents canaux de vente, tout en suivant les prix de vos concurrents

# Développer des offres que les OTAs ne savent pas vendre : hotel+resto, activités sur place, packages …

# Récompenser la fidélité des voyageurs revenant chez vous en leur proposant des tarifs meilleurs que chez les OTAs

# Eduquer les clients, média, associations d’hôteliers… sur les niveaux de commissionnement

Pour aller plus loin…

Sur la parité tarifaire : Hotel Marketing 35, Artisan Référenceur, Tourmag, Tendance Hotellerie, Frederic Gonzalo, Fairbooking

Dans la presse :  Déplacements Pro, L’express, SOS conso, France Info, Salon e-tourisme, LaTribune

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission
Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #3 : OPTIMISER LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL DE SON SITE D’HOTEL

3. OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

# Produire sur son site web des contenus riches, pertinents, 100% uniques, contextuels et frais. Du texte, des photos haute définition, une vidéo pourquoi pas

# Lutter régulièrement contre ceux qui vous volent des textes et les dupliquent . Un copieur avec une “autorité” sur internet plus élevée peut allègrement passer devant vous dans les moteurs…. avec vos contenus

# Tisser un réseau de liens depuis des sites tiers ou amis de qualité. Attention pas d’échange site à site, que du qualitatif et du naturel, pertinent et contextuel. Privilégiez la qualité des liens externes à la quantité. Opter pour la diffusion de contenus originaux, longs et qualitatifs.

# Effectuer un audit SEO par un vrai pro, recommandé par d’autres hôteliers, si vous avez un doute quant à l’efficience de votre référencement dans les moteurs et attention ne jamais suivre les conseils de sur-optimisation SEO. Restez dans les règles.

# Développer les actions qui concourent à développer votre popularité Off-Line (relations presse efficace, référencement dans les guides, partenariats offices de tourisme, notoriété marque…)

# Encourager tous vos clients à poster des commentaires sur votre site puis en second lieux sur les sites d’avis d’hôtel (il n’y a pas qu’un seul site!) s’ils le souhaitent, pour enrichir votre site avec des contenus frais.

# Si vous en avez le temps et les moyens, tenir un blog pertinent sur la région, les services de d’hôtel, les activités aux alentours,…avec des contenus uniques, originaux

# Suivre les sources de trafic, mots clefs, …de manière très régulière dans Google Analytics
S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission
Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #2 : OPTIMISER SON SITE WEB D’HOTEL

CONSEIL 2. OPTIMISER SON SITE WEB HOTELIER

# Du beau et efficace! il semblerait que 80% des internautes fassent attention au visuel avant d’acheter sur un site.

# Adapter son site au e-commerce pour transformer en ligne, quitte à faire appel à un ergonome. Un taux de transformation trop bas et inférieur à 2% doit rendre vigilant.

# Rendre très visible ce que les internautes cherchent en premier : le prix, les visuels fidèles et quali, les contacts, les avis consommateurs / références, les packages / offres spéciales

# Adapter son site en responsive design pour une consultation depuis les mobiles (au moins 25% des internautes français consultent le web depuis mobiles et smartphones, Google pénalise les sites non optimisés)

# Définir à la conception ou la refonte d’un site web (ou d’une application mobile ou page fans…), les objectifs de chaque canal de distribution

# Suivre les metrics de son trafic web via Google Analytics : source du trafic, provenance, mots clef…et le taux de rebond, en gros tenter d’analyser les comportements des visiteurs qui fuient rapidement vos pages

# Faire des tests (A/B testing) si possible pour analyser différents comportements et choisir une ergonomie et un process optimisé pour la transformation en clients de ses prospects

# Soigner les traductions, un étranger sera peu rassuré à se déplacer chez vous si vous prétendez parler sa langue et que tel n’est pas du tout le cas, visiblement

# Penser à bien intégrer le maximum de moyens de paiement utiles, pour les français et les étrangers

# Faire tester et noter son site web par des amis, des proches, et tenter d’obtenir des feed-backs de clients et néophytes

# Ne pas négliger les fondamentaux d’un site web : simple, sobre, rapidité d’affichage, navigation fluide,…

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission
Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Conseils pour mieux vendre en direct – Leçon #1 : DONNER ENVIE D’ACHETER SUR VOTRE SITE D’HOTEL

1 . LA BASE = DONNER ENVIE

# Votre site web est-il suffisamment “sexy” pour bien vendre votre hôtel?
# Site web ergonomique, jusqu’à l’acte de réservation inclus
# Photos engageantes et en haute définition
# Limiter les call2action / appels au clic sur le site web à 2 / 3 par pages
# Mettre en avant ses atouts, ses services exclusifs
# Pas juste des nuitées, développer des packages avec activités pour plus d’attractivité de l’offre
# Diffuser des offres spéciales, en direct
# Ré-assurer le voyageur avec des indicateurs de confiance : labels, fans, avis positifs, notes, paiement sécurisé…
# Donner un côté humain, présenter les équipes
# Simplifier la découverte de l’hôtel, montrer un maximum de chambres, sans rentrer dans un univers complexe
# Contextualiser l’hôtel, suggérer une expérience de voyage ou weekend dans la région
# Raconter l’histoire de l’hôtel
# Actualiser son site web avec de l’info fraîche, des événements,…

S’inscrire sur notre plateforme de résa en direct et sans commission
Retrouvez tous les conseils aux hôteliers pour mieux vendre en direct

Interview Pierre-Yves Legal d’Arzel management, conseil et accompagnement sur mesure d’hôteliers

Qui êtes-vous ?

Pierre-Yves Le Gal, hôtelier de métier, désormais consultant au sein d’Arzel Management, une société créée en 2012 qui accompagne les hôteliers indépendants.
Passionné d’hôtellerie et de restauration, très attaché à ma Bretagne natale, j’essaie d’oeuvrer chaque jour afin de conseiller au mieux les professionnels de l’hôtellerie, d’un point de vue opérationnel et commercial.

Quels produits/services commercialisez vous ?

Arzel Management propose des services d’accompagnement personnalisés pour les hôteliers (et parfois restaurateurs). Nous agissons au coeur même de l’hôtel afin de former, de guider et de fournir les outils nécessaires à la bonne gestion de l’hôtel. De l’audit à la mise en place de plan d’actions, en passant par des sessions de formation, nous nous adaptons aux challenges de nos hôtels clients.

Quelle est la spécificité de vos produits / services sur le marché?

Une approche sur-mesure qui n’est pas essentiellement axée sur l’aspect yield et commercial, nous oeuvrons afin de conseiller nos clients sur l’intégralité de son entreprise : l’organisation, le recrutement, le parcours client etc.

Quelle est votre perception des grandes tendances de votre secteur et de l’hôtellerie en général ?

L’hôtellerie a changé. Les enjeux actuels de l’hôtellerie indépendante se focalisent quasi exclusivement sur les questions de distribution et de yield management. En effet, « quel prix adopter ? », « comment augmenter mes réservations en direct ? », « comment améliorer ma e-reputation ? » sont autant de questions que se posent quotidiennement les exploitants d’établissements hôteliers. La seule question de la qualité des prestations et de l’accueil n’est plus centrale dans la démarche des hôteliers. Maîtriser au mieux les nouveaux outils de commercialisation et de distribution (Channel Manager, PMS, Revenue Management system) est essentiel si les hôteliers désirent manager eux-mêmes leurs ventes et ne pas céder aux sirènes des nombreux distributeurs, qui sont de plus en plus gourmands en commissions.

Quels bons conseils pourriez-vous donner aux hôteliers pour appréhender votre marché ?

Au delà du refrain classique (mais néanmoins essentiel) de la qualité des prestations et de la formation du personnel, je conseille à mes confrères hôteliers de se ré-approprier leur établissement. Il est impératif de mieux comprendre les habitudes et attentes des clients et d’axer l’effort de développement sur la fidélisation. Au moment d’évaluer une clientèle (et par conséquent la valeur d’un fonds de commerce), il nous faut désormais distinguer la clientèle « en direct » et la clientèle « apportée ». Créer une relation de confiance et de long-terme avec ses clients, les reconnaître, interagir avec eux via différentes applications et réseaux sociaux, c’est de cette manière que les hôteliers doivent désormais « stimuler » leur clientèle afin que celle-ci s’établisse non pas uniquement en fonction du prix et du type de distribution mais en fonction de sa valeur par rapport à ses concurrents. En somme : Identifier, Différencier, Interagir et Customiser !

A quel type de clientèle vous adressez-vous ?

Nous nous adressons aux hôteliers (et parfois aussi aux restaurateurs) qui ont à cœur de développer au mieux leurs ventes et leurs prestations, leur valeur humaine et organisationnelle. Nous travaillons principalement avec des hôteliers indépendants avec lesquels nous travaillons sur une problématique précise : développement des ventes, formation du personnel, animation des réseaux sociaux, recrutement, stratégie tarifaire. En tant qu’ancien exploitant, je sais à quel point les problématiques sont nombreuses. Nous intervenons aussi beaucoup auprès d’hôteliers néophytes, que nous coachons sur des périodes entre 6 et 18 mois, nous les formons intégralement et co-pilotons ensemble leurs hôtels. C’est la partie la plus passionnante de notre métier.

Quels sont vos axes de développement à venir?

Le développement d’un service de conseil dédié à la restauration.

Quelle est votre actualité?

Nous serons présent sur le salon Equip’hôtel afin de lancer un produit de « solutions hôtelières », co-développé avec l’agence JPS Hotel Solutions.

Site web :www.arzelmanagement.com
Page Facebook :https://www.facebook.com/pages/Arzel-Management/382190318567938?ref_type=bookmark

Interview exclusive de Pricematch pour Hôtels Privés

Qui êtes-vous ?

Je suis Benjamin Devisme, VP Sales de PriceMatch.

Quels produits/services commercialisez vous ?

Pourquoi on se lève le matin:

Aujourd’hui seules les plus grandes chaînes ont accès aux technologies de Revennue Management et peuvent s’offrir un service dédié de Reveneu Management. c’est dommage, non?

A PriceMatch on se lève le matin car on veut démocratiser les bonnes pratiques de Revenue Management afin que chaque hôtel grand ou petit puisse être compétitif sur un marché de plus en plus difficile. L’enjeu est d’offrir aux hôteliers une technologie qui leur permette de gagner du temps et de la précision dans leur démarche Revenue Management.

L’objectif final étant pour les hôteliers d’obtenir un meilleur RevPar en pilotant/contrôlant eux-même leur stratégie.

Comment est faite notre technologie:

Pour cela, nous offrons une technologie de Revenue Management facile et rapide à utiliser, connectée au PMS et au Channel Manager de l’hôtelier. Ainsi l’hôtelier peut analyser et agir rapidement sur ses prix.

Par ailleurs, afin qu’il puisse avoir une précision maximale à l’heure de déterminer ses prix, PriceMatch se base sur un algorithme prenant en compte les données internes à son hôtel (issues de son PMS) et externes (issues d’internet: Prix des concurrents, e-reputation…)

Le résultat:

PriceMatch est une technologie de Revenue Management peu coûteuse et efficace qui permet aux hôteliers de se positionner efficacement sur leur marché en fonction de leurs spécificités propres (distribution, segmentation, booking-windows, pick-ups) tout en pérennant en compte de façon pertinente les variables marché.

Quelle est votre perception des grandes tendances de votre secteur et de l’hôtellerie en général ?

Au niveau global, je pense que l’hôtellerie est en train de se réinventer, cela va plus vite dans certaines régions (la France est peut être un peu moins réactive que d’autres endroits) et dans certains milieux (Centre économique principal (capitale) Vs. Villes à l’activité économique moins intense).

On passe d’un modèle dans lequel l’Hôtelier gérait son exploitation et avait tendance à déléguer les activités de support comme le Revenue Management & la distribution à un modèle où l’hôtelier reprend le contrôle de sa stratégie de distribution.

C’est un changement à 180° qui a de profondes implications puisque les hôteliers on 200% de travail en plus mais toujours 24h dans une journée.

Il y a donc un double besoin 1- Formation pour intégrer des process et des savoir-faires qui auparavant étaient délégués à des agences de consulting. Les hôteliers s’approprient et maîtrisent leur distribution. 2- Technologie: Le temps qui est une ressource rare et le contexte compétitif poussent les hôteliers à être de plus en plus efficaces => Toute perte de temps est une perte d’argent de doit être corrigée.

Dans ce contexte, il est nécessaire d’automatiser tout ce qui peut l’être afin que l’hôtelier puisse mettre à profit son temps et son expertise dans l’analyse, la stratégie et l’accueil de ses clients.

Il ne s’agit pas de tout laisser faire par des machines; Il s’agit plutôt d’automatiser les tâches répétitives du type: collecte & mise en forme de l’information, alimentation des canaux de distribution etc..

En quelques mots, un environnement qui se transforme et un besoin urgent pour les hôteliers de s’y adapter.

Quels bons conseils pourriez-vous donner aux hôteliers pour appréhender votre marché ?

Mon conseil serait: ne vous laissez pas dépasser, il y a beaucoup de changements qui se précipitent et il y a possibilité pour vous d’en tirer avantage.

Il est nécessaire parfois de prendre un peu de recul et de vous assurer que votre système de distribution est cohérent par rapport au marché actuel optimise votre résultat en cous coûtant le moins d’effort possible.

Si vous n’avez pas le temps de le faire, trouvez-le, ça vaut le coup!

Bien entendu, pour cela il est nécessaire de savoir contrôler l’efficacité de son modèle de distribution: il y a parfois un besoin de formation. Il est également nécessaire d’avoir un accès facile et en temps réel à ces points de contrôle et pour cela la technologie est nécessaire et facilite la tâche.

Pourquoi rester dans l’à peu près quand on peut être précis et ainsi maximiser son chiffre d’affaire?

Quelle est la spécificité de vos produits / services sur le marché?

Nous avons deux principes:

1) Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement:

Nous sommes totalement clairs et transparents sur notre technologie ainsi que sur nos conditions d’utilisations. Lorsqu’un Hôtelier utilise PriceMatch nous nous assurons qu’il soit au fait des possibilités et limites de notre technologie. Quant à nos conditions elles sont faciles: 1 mois de test gratuit et aucun engagement par la suite: si L’hôtelier est satisfait il continue et si d’aventure il ne l’est plus il peut résilier à tout moment.

2) Nous ne travaillons pas POUR l’hôtelier mais AVEC lui:

Personne n’a autant intérêt à maximiser la performance d’un hôtel que son manager. Pour cela nous faisons le maximum pour que s’opère un transfert de compétences entre l’hôtelier et son Account Manager qui, au delà des questions techniques et manutention, est formé pour répondre à toutes ses questions stratégie RM.

Dans un cadre plus général nous cherchons à diffuser au maximum les bonnes pratiques RM c’est pour cela que nous montons des formations ouvertes à tous comme

La Yield Academy (Objectif: offrir une formation sur les concepts essentiels du RM à 500 Hôteliers parisiens, 500 Hôteliers en région et 500 Hôteliers en Europe d’ici Juin 2015). 4 sessions sont plannifiés d’ici fin octobre à Paris (il est possible de s’inscrire sur le site de l’Office de Tourisme qui st partenaire de l’événement).

Hôtel 2.0 est un événement centré sur l’actualité de la distribution Hôtelière. Notre prochaine édition aura lieu le 30 Octobre et mobilisera des acteurs comme Fleur Pellerin, Thomas Yung Trivago…

Notre spécificité c’est donc notre rapport à nos utilisateurs, nous avons une mission: Rendre accessible le Revenue Management pour tous les hôteliers. Pour cela nous nous en donnons les moyens.

Quels sont vos axes de développement à venir?

A ce jour, nous implémentons une stratégie internationale centrée sur l’Europe et certains pays émergents à fort potentiel du fait de leur développement rapide.

Nous intensifions nos actions de formations gratuites auprès des Hôteliers: à Paris mais nous mettons également sur pieds des programmes pour la région qui affronte des problématique différentes et qui ne devrait pas être privée de formation sous prétexte que ça n’est pas Paris!!

Au niveau techno, nous évoluons rapidement également:
Nous aimons beaucoup la notion de «  »Data driven decision making » » (Décisions basées sur des faits quantifiables). Pour cela, nous travaillons beaucoup sur la mise en place de Metrics & Data Display afin que chaque hôtelier puisse mesurer l’impact de ses décisions.

De plus, afin de statisfaire une demande d’hôtels resorts qui sont de plus en plus demandeurs de technologies RM, nous élargissons la période de visibilité de notre plateforme (nous passons d’une vision sur les 90 prochains jours à une vision sur 365 jours…).

C’est déjà tout un programme!
.

Quelle est votre actualité?

A ce jour, nous sommes leaders en France qui devient notre pôle d’excellence.

Nous recueillons un maximum de feedbacks afin de continuer à optimiser notre technologie et à lancer constamment de nouvelles fonctions (au rythme d’une nouvelle fonctionnalité toutes les 2 semaines en moyenne).

C’est également en France que nous mettons en place toutes nos actions publiques (SOS Hôtel, Yield Academy, Hôtel 2.0 entre autres…) qui pourront dans le futur être répliquées à l’étranger.

En un mot, c’est en France que nous innovons et à l’étranger, nous diffusons.

Quels sont vos principaux metrics (clients, CA, satisfaction…)?

400 Hôtels utilisateurs et en croissance hyperbolique.

Hôteliers qui décident de continuer avec nous suite à leur période de test d’un mois: 93%

Hôteliers satisfaits après leur période de test: 100% (en effet, nous n’avons pas d’engagement donc si l’hôtelier nous envoie un chèque c’est soit qu’il est très très gentil soit qu’il veut continuer parce qu’il apprécie notre technologie!
Site web :www.pricematch.travel
Page Facebook :https://www.facebook.com/pricematch.pm
Compte Twitter : https://twitter.com/PriceMatchCo« 

Un site internet optimisé, outil essentiel pour dynamiser ses réservations en direct

Bien que toujours considérées comme un canal de distribution incontournable par la majorité des hôteliers, les OTA sont sujettes à la grogne de nombre d’entre eux. En cause notamment, les commissions importantes exigées par ces plateformes qui peuvent atteindre jusqu’à 25% des ventes. En conséquence, la tendance est aujourd’hui à trouver des moyens alternatifs pour redynamiser ses ventes en direct et ainsi pouvoir échapper en partie aux commissions d’intermédiaires qui sont généralement ponctionnées. Une étude réalisée par Coach Omnium en juillet 2013 révélait que 95% des voyageurs français recherchent leur hôtel en ligne, il devient alors légitime de penser qu’un site internet dédié à son hôtel fait partie des pré-requis essentiels pour développer ses réservations en direct. Cependant, avoir un site internet référencé ne suffit pas pour vendre efficacement en direct, voici quelques conseils essentiels pour une optimisation du site web d’un hôtelier.

Bien que toujours considérées comme un canal de distribution incontournable par la majorité des hôteliers, les OTA sont sujettes à la grogne de nombre d’entre eux. En cause notamment, les commissions importantes exigées par ces plateformes qui peuvent atteindre jusqu’à 25% des ventes.

En conséquence, la tendance est aujourd’hui à trouver des moyens alternatifs pour redynamiser ses ventes en direct et ainsi pouvoir échapper en partie aux commissions d’intermédiaires qui sont généralement ponctionnées.

Une étude réalisée par Coach Omnium en juillet 2013 révélait que 95% des voyageurs français recherchent leur hôtel en ligne, il devient alors légitime de penser qu’un site internet dédié à  son hôtel fait partie des pré-requis essentiels pour développer ses réservations en direct.

Cependant, avoir un site internet référencé ne suffit pas pour vendre efficacement en direct, voici quelques conseils essentiels pour une optimisation du site web d’un hôtelier.

Continue reading